Collège du parc - Neuillé Pont Pierre (37) 2019

Destinée à rénover totalement le site du collège 600 de Neuillé-Pont-Pierre, cette opération allie construction neuve en extension, restructuration des bâtiments existants, et le réaménagement total des espaces extérieurs, (parvis, cour, aires sportives, desserte des bus). En reconfigurant ainsi l'ensemble du site, elle lui insuffle une nouvelle logique fonctionnelle, mais aussi une nouvelle cohérence formelle globale, grâce au traitement architectural mis en place. En plan de masse le projet tisse une véritable petite pièce urbaine, dans une partition simple sur un tapis végétal et minéral qui règle les liaisons entre les différents bâtis d'une part, la ville, la rue et le bois classé d'autre part. Ainsi en lisière de ce dernier, le parvis sur lequel se connectent les cheminements depuis la desserte bus, se développe de la rue de Paris jusqu'à l'entrée générale de l'établissement. Celle-ci est marquée perpendiculairement par un auvent protecteur auquel répond en écho un vaste préau aménagé en neuf le long du bâtiment existant. Ensemble, ils cadrent la cour en la valorisant et en marquant respectivement l'entrée principale du collège au nord, et plus au sud, celle de l'entrée secondaire des élèves dans le bâtiment restructuré. L’écriture architecturale est contemporaine. Dans le neuf, elle assume une certaine force pour être visible, repérable et marquer le renouveau de l'établissement, mais propose également une image plus sensible grâce à son horizontalité affirmée confortée par la limitation du bâti à R+1 et sa stratification verticale, mais aussi par les lames pare soleil colorées qui habillent les façades est et ouest, dans un principe de double peau protectrice. Celle-ci caractérise une démarche environnementale soulignée par l’utilisation massive du bois (structure et revêtement des façades) ayant engagé une labellisation biosourcée. C'est ce dispositif, installé dans le neuf et répété dans l'existant, qui fait ainsi, de la contrainte structurelle répétitive de ce dernier, une opportunité de décliner un vocabulaire commun conférant l'unité et la cohérence d'ensemble au nouveau collège. Réalisées dans un camaïeu de teintes chaudes, ces lames s’harmonisent facilement avec le gris du socle de béton matricé et des menuiseries, la teinte claire des panneaux bakélisés qui recouvrent totalement les bâtiments existants ou encore avec le vert du paysage alentour. L’ensemble, animé par les différentes interventions du peintre Dominique Spiessert, confère à l’édifice un caractère ludique qui révèle, par contraste, la précision du graphisme de l’architecture proposée. Un volume saillant, un cadre débordant, une allège surlignée un mur évidé, un volume décollé du sol, quelques percements dosés et bien placés, quelques failles vitrées sobrement dessinées, offrent ainsi une variété de situations, suffisantes et toujours stimulantes, à la fois pour l’élève mais aussi pour ceux qui y travaillent. Un univers accueillant et sécurisé est créé, qui propose, entre intériorité et ouverture, une véritable enceinte habitée pour les élèves, mais aussi un petit morceau d’urbanisme, bien intégré et repérable dans le site qu’il contribue à restructurer et à valoriser.

Localisation: 
Neuillé-Pont-Pierre (37)
Maître d'ouvrage: 
Conseil Général d'Indre et Loire
Rôle MOE: 
Architecte Mandataire
Mission: 
MOP base et OPC
Montant: 
11,35 M€ HT
Surface plancher: 
6 532 m²
Début études: 
2012
Livraison: 
2019
Type de travaux: 
Restructuration et Extension
Créateur associé: 
ARE architecte
Référence: 
12.12C