Conservatoire Municipal de musique et de danse - Houilles (78) 2013

Le projet s’inscrit dans une volumétrie parallélépipédique simple  de 12  mètres de haut, en traduisant formellement un gabarit qui s’impose compte tenu des différentes contraintes fonctionnelles du programme et celles réglementaires qui régissent la parcelle. Il se double d’une peau métallique perméable qui habille les étages et assure la continuité bâtie sur la rue. La double peau qui disparait dans sa partie basse à l’angle, décolle le bâtiment du sol en dévoilant comme un rideau que l’on écarte, une grande fenêtre vitrée sur l’entrée. Celle-ci semble ainsi s’agrandir dans un effet de socle partiel en retrait qui allège et dynamise la composition. En contrepoint de l’idée de transparence instantanée de ce soubassement qui met en scène les déplacements des personnes dans le hall, cette peau crée un seuil qui temporise les relations entre extérieur et intérieur, en conférant au bâtiment une intimité certaine. Grande mantille métallique en cassettes perforé de manière aléatoire, elle renforce la singularité de l’édifice. La teinte chaude « rouille » scintille et s’anime au gré de l’utilisation des salles à l’intérieur. Ses reflets cuivrés semblables à certains instruments à vent offrent une note de douceur évoquant le monde musical qui distingue le bâtiment dans le paysage urbain. Elle en fait un évènement qui dépasse sa fonction dans un hommage à la musique à travers un motif qui évoque les cartons des orgues de barbarie, avec pour partie, une harmonisation de la chanson populaire « Nous n’irons plus au bois » réalisée en 1884 par le compositeur ovillois Victor-Frédéric Verrrimst (1825-1893).

 

Localisation: 
Houilles (78)
Département: 
78 Yvelines
Maître d'ouvrage: 
Ville de Houilles
Rôle dans la maîtrise d'œuvre: 
mandataire
Mission: 
complète
Montant des travaux: 
2.7 M€ HT
SHON PC: 
1139 m²
Date du concours: 
2009
Année de réception: 
2013
Type de travaux: 
construction neuve
Créateur associé: 
Adquatio
Référence: 
09.06C