EHPAD "La Cubissole" - Le Blanc (36) 2006

La restructuration de la Maison de retraite « La Cubissole » avec la création de trois unités d’accueil (EHPAD, Géronto-Psychiatrie, soins de longue durée), assure une complémentarité de la prise en charge des hébergements effectuée au Centre Hospitalier du Blanc. Associée ici à des constructions neuves, elle est l’occasion de démontrer que l’architecture qui traite d’harmonie et d’équilibre peut participer à un projet thérapeutique et exprimer une certaine qualité de vie pour les patients et les résidents comme pour ceux qui s’en occupent. Les bâtiments neufs viennent se greffer sur l'existant installé au centre du terrain, dans une configuration en croix, en créant des patios autour desquels se réorganisent les différentes unités. Cette disposition générale associe les avantages d’un schéma très fonctionnel « en peigne » avec un corps principal où se situe l’entrée, et des corps de bâtiments secondaires reliés perpendiculairement, et ceux d’un schéma « en boucle » pour l’hébergement qui optimise le repérage, la fonctionnalité et le bien être. La stratification des volumes est marquée par une alternance horizontale entre pleins et vides, (bandeaux, pare-soleil, bandes vitrées, panneaux menuisés), dont le rythme varie sur la hauteur de la construction. Le traitement en béton lasuré blanc calepiné des façades neuves a été poursuivi avec des cassettes métalliques de même couleur pour habiller l’existant restructuré, et lisser ainsi l’image d’ensemble. Le graphisme du hall signale fortement l’entrée de l’établissement. Il s’harmonise facilement aux façades de la salle d’activité et du restaurant contigüs qui ont été conservées dans leur écriture originelle pour témoigner ainsi de la mémoire du lieu, tout en participant à l’affirmation d’une architecture contemporaine. L’écriture dominante horizontale est rythmée par des verticales qui marquent des lieux forts comme l'entrée, visent à ancrer le bâtiment au sol avec des retournement de voiles, ou encore marquent des temps de respiration entre les différents volumes (failles vitrées, galerie de liaison). La simplicité de l’architecture se prolonge dans les choix de matériaux. Ici, le béton lasuré coulé en place ou préfabriqué, associé à l’aluminium de même teinte et au verre, marquent de leurs présences l’édifice et son apparence. Cette association participe avantageusement à une architecture qui veut jouer du contraste entre matière et lumière, entre transparence et opacité. Elle suggère aussi symboliquement la possibilité d’une coexistence enrichissante entre deux époques différentes.

Localisation: 
Le Blanc (36)
Département: 
36 Indre
Maître d'ouvrage: 
Centre Hospitalier du Blanc
Assistant maître d'ouvrage: 
CMCI
Rôle dans la maîtrise d'œuvre: 
mandataire
Mission: 
mission complète
Montant des travaux: 
6,557 M €HT
SHON PC: 
3372 m² extension + 2926 m² restructuration
Date du concours: 
2001
Année de réception: 
2006
Type de travaux: 
Extension et Restructuration
Référence: 
01.09