EHPAD "Site Puygibault" - Loches (37) 2006

L’implantation à l’entrée principale de l’Hôpital d’un nouvel EHPAD devait composer avec la pente relativement importante, pour permettre l’accessibilité de plain-pied, respecter l’espace boisé et renforcer l’image architecturale, clairement identifiable et valorisante, du site de Puygibault. Organisé en nappe dans une enveloppe rectangulaire qui suit la forme du terrain, l’établissement se cale contre l’épais rideau d’arbres existant au nord. Ses différents accès s’adaptent à la pente naturelle du terrain. Distribués autour de deux patios, les volumes s’encastrent à mi-pente et dégagent à l’Ouest un parvis d’accès en décaissé. Au sud, ils campent sur un talus qui domine la route communale et ouvrent sur un paysage vallonné. Au nord, un volume plus petit, superposé au précédent, constitue le rez-de-chaussée haut de l’établissement. Il se prolonge à l’extérieur au niveau du terrain naturel et ouvre sur le massif boisé. Le rez-de-chaussée bas est occupé par l’unité de 44 lits distribuée en deux parties autour des patios. Le rez-de-chaussée haut abrite une unité « Alzheimer » de 16 lits associée à un espace extérieur sécurisé. Le décalage de niveaux enrichit la volumétrie de l’établissement qui est implanté sur une maille orthogonale où pleins et vides alternent de manière asymétrique. Le hall d’entrée est placé au nord, vers le bâtiment de moyen et long séjour auquel il est relié par une passerelle haute et un cheminement à travers le massif boisé. Au niveau inférieur, il est ouvert sur le parvis, accessible de la voie d’accès par des emmarchements et une rampe, et identifié par un auvent d’une écriture presque monumentale. Son volume en double hauteur relie visuellement les deux rez-de-chaussée du bâtiment. Avec son prolongement extérieur protégé par l’auvent, il constitue un espace de convivialité très prisé des résidents. En proximité et liaison visuelle avec les espaces communs, l’unité de 44 lits se distribue en boucle autour de deux patios plantés. Cette disposition, compacte et très efficace pour l’éclairement des locaux en lumière naturelle, facilite les déplacements du personnel. Les espaces de vie, ouverts sur l’extérieur et vitrés sur de larges circulations, offrent des perspectives nombreuses qui animent les parcours et décloisonnent l’espace. Les salles d’activités et le restaurant s’ouvrent au Sud sur une vaste terrasse. À quatre mètres en avant de la façade, un puissant portique en béton blanc permet la tension d’un vélum et cadre les vues sur le paysage. Les chambres qui s’organisent de part et d’autre jouissent également du panorama par de grandes baies aux allèges vitrées. La volumétrie à rez-de-chaussée (haut et bas) est très aérée, mêlant le bâti au végétal. Son échelle humaine doit beaucoup à l’horizontalité dominante des lignes juste rythmées par quelques ruptures. Urbaines à l’extérieur, les façades proposent des ambiances plus intimes à l’intérieur des patios. La richesse des détails maintient l’esprit des résidents en éveil et leur permet l’appropriation des lieux. En accord avec la modernité du vocabulaire architectural, les matériaux, béton lasuré, bois bakélisé et menuiseries laquées gris anthracite, sont un rappel de l’unité de moyen séjour. La courbure d’une toiture partielle en zinc prépatiné flottant au-dessus des terrasses adoucit la lecture du bâtiment. À l’intérieur, l’usage important du bois et de grands plans en stucco rouge sont les ingrédients remarquables d’un univers chaleureux.

Localisation: 
Loches (37)
Département: 
37 Indre-et-Loire
Maître d'ouvrage: 
Centre Hospitalier de Loches
Assistant maître d'ouvrage: 
ICADE G3A
Rôle dans la maîtrise d'œuvre: 
mandataire
Mission: 
mission complète
Montant des travaux: 
5.1 M€ HT
SHON PC: 
3 621 m²
Date du concours: 
2003
Année de réception: 
2006
Type de travaux: 
Neuf
Référence: 
03.05