Equipement sportif - La Chapelle-Saint-Mesmin (45) 2021

Situé dans une zone urbaine dense, caractérisée à la fois par la présence d’habitations et d’établissements scolaires, la requalification du complexe Jean Sadoul met en jeu une réflexion globale au niveau du quartier. Celle-ci constitue une invitation à faire naître une relation forte entre la fonction sportive du projet, sa forme, et l’environnement proche dans lequel il doit s’intégrer. Implanté en équerre à l’angle de la rue d’Ingré, axe majeur de la commune, et du chemin piétonnier perpendiculaire, le projet se cale en douceur sur la courbe de la piste d’athlétisme dans une synergie fonctionnelle évidente. Si son positionnement sur la rue permet de le valoriser, de le repérer en renvoyant une image symbolique forte de son entrée marquée et qualifiée sur un parvis sécurisé, il participe également à la mise en valeur d’un axe doux piéton qui traverse le vaste îlot d’est en ouest, avec un effet de porte créé par l’alignement de la façade de l’école primaire en vis à vis de la grande salle. Celle-ci, avec tribune de 100 places pour les sports collectifs, s’aligne le long du cheminement, les 2 salles annexes, de 300m² chacune, le long de la rue d’Ingré, articulées par le hall d’accueil et le parvis installés à l’angle en repère. Il crée ainsi une connexion urbaine valorisante pour l’ensemble de l’îlot, qui tisse un nouveau lien fort avec la ville en donnant véritablement tout son sens à la démarche. Celle-ci se poursuit au nord avec la zone de stationnement, dessinée, aménagée et paysagée dans une géométrie qui confère à l’ensemble du site toute sa cohérence. S’installe un jeu de vis-à-vis et de continuité entre le bâti et le parking qui valorise à la fois la fonctionnalité exigée pour ce dernier, mais aussi la qualité et l’adaptabilité de l’espace proposé pouvant accueillir du public comme pour un 14 juillet. Architecturalement, l’équipement articule les volumes de ses salles dans une image stratifiée verticalement, avec un socle béton sur lequel glisse les volumes principaux, pour adoucir les transitions d’échelles. Il s'affiche ainsi entre une perception rapprochée presque domestique pour les utilisateurs et les visiteurs au niveau du parvis, et une autre plus lointaine à l'échelle du site et de la ville qui révèle son importance et toute sa hauteur perceptible. Ainsi depuis la rue d’Ingré, le bâtiment semble flotter avec légèreté sur un socle béton surmonté d'un volume strié verticalement, rythmé, par l’alternance de bandes colorées de polycarbonate translucides distribuant une lumière naturelle et adoucie pour éviter toute gêne au niveau des aires de jeux, Sur sa façade principale, au niveau du parvis, il affirme une urbanité forte, marquée par le vitrage du hall, l’auvent débordant, la signalétique, qui favorisent son identification et son repérage, ou encore par le matriçage de figures sportives sur béton qui accompagnent les utilisateurs depuis le cheminement piéton entre les écoles et celui aménagé depuis le stationnement. Cette mise en scène est confortée par le socle qui se creuse au niveau de l'entrée, en découvrant un hall vitré et coloré, animé par les transparences sur la salle qui dévoilent les activités sportives intérieures en renforçant leur caractère ludique et convivial. Le socle se poursuit ensuite de part et d’autre en calant les salles annexes dans une équerre bâtie qui infléchit la masse générale en la dynamisant. Les matériaux mis en œuvre affichent clairement les préoccupations de pérennité, de durabilité, de facilité d’entretien, logiquement attendues dans ce type de projet, mais aussi celles de qualité esthétique ou simplement environnementales souhaitées. Ainsi à la dureté et à la stabilité du socle béton, répondent la légèreté et la vibration du polycarbonate des salles qui estompe leurs masses en alliant, isolation thermique résistance aux impacts, gestion des apports solaires et diffusion homogène de la lumière naturelle. Entre l’affirmation formelle de son activité et la sensibilité subtile de sa composition, de sa texture et de ses détails soignés, le complexe sportif peut ainsi remplir pleinement son rôle d'équipement public, fonctionnel et convivial de première importance au sein de la commune.



Localisation: 
La Chapelle-Saint-Mesmin (45)
Département: 
45 Loiret
Maître d'ouvrage: 
Ville de La Chapelle-Saint-Mesmin
Mission: 
Base MOP + EXE partielle + OPC + SYN
Montant des travaux: 
4.07 M€ HT
SHON PC: 
2 641 m²
Date du concours: 
2018
Année de réception: 
2021
Type de travaux: 
Construction
Référence: 
1815C