Etude urbaine et architecturale sur le site de Pierre et Marie Curie - Tours (37) 2005

Le site Pierre et Marie Curie constitue le premier site industriel de la région Centre avec l’entreprise phare STM électronics qui est le plus gros employeur de l’agglomération. La présente étude fait suite à la volonté de la ville, de le réorganiser, (déplacement de la rue des Douets traversant STM, avec création de la voie Thalès de Milet plus à l’Est, permetant de desservir un terrain de 2 ha entre la rue du Danemark au Nord et la rue Pierre et Marie Curie au Sud, disponible pour y implanter de nouveles activités tertiaires). La situation du foncier disponible facilite son identification forte au sein d’un pôle visant à créer une synergie entre PME, groupe industiels et laboratoires de rechercehe. Cette démarche, confortée par l’attribution en 2005 du label « pôle de compétitivité », doit permettre de renouveler le tissu urbain au profit du développement économique et de l’emploi avec le développement des activités implantées et la création de nouvelles entreprises.

Le plan de masse proposé s’installe sur deux axes majeurs perpendiculaires Nord/Sud et Est/Ouest en imprimant le terrain d’une trame orthogonale où les pleins et les vides alternent dans une composition simple et très réglée visant à favoriser une image forte et globale du projet.  Les immeubles s’installent parallèlement du Nord au Sud et perpendiculairement à la rue Thalès de Milet qui longe le terrain à l’Ouest, dans un principe d’accroche qui dynamise immédiatement le plan général. Cette configuration en peigne profite à toutes les unités construites de façon identique et permet l’identification aisée de chacune, (traitement des pignons par un élément signal coloré), tout en favorisant la cohérence générale recherchée. Les accès sont aménagés au Nord et à l’Ouest sur les 2 voies bordant le terrain. Les parkings s’installent entre les corps de bâtiment, au plus proche, pour ceux qui y travaillent, et le long de la limite Est du terrain sur laquelle se cale le plan à l’Est. L’aménagement laisse un espace à l’Ouest des bâtiments, pour une mise en valeur végétale simple du site qui dégage la proue des différents bâtiments, et une autre plus sophistiquée à l’Est avec une « bande paysagère » - espace végétal et minéral remarquable très composé, qui structure l’ensemble du plan masse du Nord au Sud. C’est sur celle-ci que les bâtiments s’appuient en transformant le plan de masse en une véritable image métaphorique de composant électronique. Celle d’une tête de connexion dont chaque broche serait un bâtiment connecté au circuit imprimé commun de la bande paysagère d’un côté, et tendu et connectée de l’autre vers la ville, pour favoriser les échanges et la communication en collant ainsi au contexte d’activité dominée par la microélectronique et les sciences de l’énergie électrique. 

 

Localisation: 
Tours (37)
Département: 
37 Indre-et-Loire
Maître d'ouvrage: 
Tour (s) Plus - S.E.T
Date du concours: 
2005
Année de réception: 
2005
Type de travaux: 
Etude urbaine
Référence: 
05.23