Mairie - Saint-Jean-le-Blanc (45) 1997

En architecture, pour être harmonieuses les épousailles de l’ancien et du nouveau doivent aboutir à leur valorisation réciproque. C’est précisément l’effet recherché dans la restructuration de la Mairie de Saint Jean le Blanc. L’intervention est d’importance puisqu’elle a consisté à la fois à démolir plusieurs bâtiments parasites, à réhabiliter les parties nobles de l’ancienne mairie et à y adjoindre à l’équerre une aile nouvelle sur quatre niveaux en triplant la surface utile. Elle a également changé l’orientation de l’édifice dont l’entrée principale, anciennement marquée par les deux pavillons d’honneur sur la rue du général de Gaulle, est aujourd’hui réorientée sur la place de l’église. La façade sur cette place juxtapose, de façon explicite mais sans conflit, deux époques, deux langages architecturaux. Leur jonction par une fente vitrée verticale exprime ce dialogue. Tirant parti de la déclivité du terrain, le nouveau bâtiment comporte un rez-de-chaussée bas de plain-pied à l’ouest et ouvert par une cour anglaise partiellement plantée du côté opposé. Il est occupé par les services techniques qui sont accessibles au public depuis la place par un escalier extérieur. Cet effet de douve franchie par le pont qui mène à l’entrée principale assure une transition originale avec la place. La partie nouvelle de la façade sur la place combine un mur-rideau en verre clair et aluminium laqué et deux éléments en béton plaqués de pierre calcaire blanche. Un grand portique en saillie formant loggia et un écran suspendu qui épouse le bombé cylindrique de la salle du conseil. Le hall d’entrée s’articule avec un vide vertical qui accueille la structure légère d’acier laqué et les plateaux en bois exotique rouge de l’escalier et trois niveaux de mezzanines. Cet espace de communication, de convivialité et de circulation qui met en relation tous les locaux est complété par un ascenseur. Le rez-de-chaussée haut est principalement dédié à la salle du conseil, le premier étage aux bureaux des élus et à leur secrétariat. Superposés, la salle du Conseil et le bureau du maire se manifestent en façade par une saillie en portion de cylindre qui souligne le caractère public du bâtiment. Le dernier niveau est en fort retrait et traité en attique. Il accueille les bureaux des services administratifs. Pour maintenir dans son statut de cour d’honneur restaurée, la salle des mariages et celle des commissions sont installées dans l’ancien bâtiment dont elles occupent chacune un niveau entier.

Localisation: 
Saint-Jean-le-Blanc (45)
Département: 
45 Loiret
Maître d'ouvrage: 
Ville de Saint-Jean-le-Blanc (45)
Rôle dans la maîtrise d'œuvre: 
mandataire
Mission: 
mission complète
Montant des travaux: 
1,7M€ HT
SHON PC: 
1260 m2
Date du concours: 
1994
Année de réception: 
1997
Type de travaux: 
restructuration et extension
Référence: 
94.14